En avril 2017, nous lancions une campagne de sociofinancement afin d’amasser des fonds et de réaliser un projet qu’on caressait depuis le pré-démarrage de la brasserie à l’automne 2013.

Notre ami Denis Roy de Acolyte et jadis Egzakt a lancé à ce moment l’idée de faire revivre l’époque ouvrière de Trois-Rivières en ramenant la tradition de l’emblématique sifflet à vapeur qui sonnait quotidiennement la fin du labeur pour tous les travailleuses et travailleurs de la région.

Le projet a refait surface il y a quelques mois alors que La Ruche s’installait en Mauricie. Cette plateforme de sociofinancement nous a permis d’amasser un peu plus de 4000 $ et de commencer le magasinage de sifflet.

Après avoir contacté plusieurs des grands fabricants américains et allemands de sifflets, c’est finalement chez le collectionneur de Steam whistle Charles Micquelon de Sherbrooke que nous avons trouvé la perle rare: un sifflet fabriqué par Lunkenheimer en Ohio. Sous les conseils de Charles et de quelques autres corps de métier de notre entourage, nous avons pu entamé nos tests de pression, branchement et de sifflage.

Le 19 octobre 2017 marquera le jour d’inauguration de notre Steam whistle qui sonnera désormais à chaque jour à 17h, la fin du labeur et le début du bon temps.

Vidéo racontant notre rencontre avec Charles Micquelon, collectionneur: Steam Whistle – 5 à 7 Ouvriers

Vidéo réalisée par Jean-Sébastien Désilets, Amplifié – Contenu de marque.

http://www.amplifie.ca/

Page facebook – Amplifié


Merci à tous les contributeurs qui ont permis la réalisation de ce projet. Un mur de remerciement sera mis en ligne ainsi qu’un mur annexé au salon de la brasserie au 2ième étage du pub.

Merci également à Boréalis pour la photo officielle de la campagne de sociofinancement. Source photo: L’usine de la Wayagamack, 1924. Collection Boréalis

Merci à Denis Roy pour le call 🙂

Merci tout spécial à Simon Laganière, Renaud DeRepentigny, Guillaume Cholette Janson, Jean-Sébastien Désilets et Charles Micquelon qui ont participé au tournage de non pas 1 mais 2 vidéos sur le projet.